De Tressaint à Rome : une aventure hors du commun...

Notre blog retrace notre périple de Tressaint (Côtes d'Armor) à Rome. Nous sommes partis fin avril 2008... Nos pieds et nos pattes nous conduiront-ils jusqu'à la tombe du pape Jean-Paul II à Rome, but de notre pèlerinage ? Suivez-nous tout au long de cette aventure !

lundi 22 septembre 2008

5 mois pile poil

Petit retour sur la semaine passée.

Lundi 15 septembre : journée galère, le temps est orageux, les ânesses ne veulent pas avancer. A midi, un orage éclate, heureusement dans un jardin public, nous pouvons nous abriter sous un patio. Nous sommes au bord de la mer et les locations de cabines de bain pullulent. C'est très beau, mais très riche. Vers 17h00, Alléluia, un petit prato (un pré) sur la dune, les plagistes sont sympa et nous acceptent avec joie. C'est le club de surf Massa Surfing. Finalement, cette journée galère se terminera très bien.

Mardi 16, à Viarégio, il y a un Giro cycliste. Une partie de la ville est bouclée, mais avec les ânesses nous pouvons passer. Seulement voilà, la télé et les photographes sont là. Les ânesses aujourd'hui sont des stars, mais chut, elles ne le savent pas, car c'est la deuxième fois qu'elles passent à la télé.

Mercredi 17 : le soir c'est Térésa et Roberto qui nous reçoivent à Pise. Nous serons logés à l'hippodrome et acceptons une chambre. Merci à vous deux de votre gentillesse, ainsi qu'à Alberto. Nous passerons une journée très agréable le jeudi avec eux. Merci également au commandant qui s'est occupé de loger les ânesses à l'hippodrome. Ici l'herbe est précieuse, mais il y a du foin et aliments à volonté.

Vendredi 19 : il pleut. Les ânesses, plus particulièrement Nougatine, ne veulent pas avancer. Sous un tunnel à Pise, elles refusent carrément d'aller plus loin, et nous devrons sortir. Ce jour là, j'ai envie de manger de l'âne. Photos devant la tour sous la pluie. Des kilomètres et des kilomètres de route interminables à travers des villes qui se touchent. A 17h00, encore aucun hébergement en vue. Peu avant 18h00, alors que nous commencions à douter, un monsieur en 4x4 s'arrête et nous propose un petit pré à côté dans sa propriété. Il n'y a pas d'herbe, mais nous aurons du foin. Merci providence et pardon d'avoir douté. Les chaussures prennent l'eau, tout est mouillé, mais le soleil revient.

Samedi 20, 5 mois aujour'hui que nous marchons. Nous en sommes à 1650km environ, et il en reste environ 380. Le kilométrage réel sera donc dans les 2000km, et non pas 2500 comme je l'avais annoncé. Si tout va bien, dans un mois, nous approcherons de Rome. Par contre, nous ne devons pas traîner car les journées raccourcissent sérieusement. Nuit à 19h30, la semaine dernière c'était 20h00. De plus les nuits sont fraîches. Après plusieurs refus, une grande ferme à la sortie de Cascina nous accueille. Ils sont très gentils et les ânesses ont de la bonne herbe. Nous en reparlerons la semaine prochaine.

Côté pratique : nos chaussures étant garanties 1 an, le Décathlon de Cascina nous les a changées sans problème, s'il pleut mes pieds seront au sec, par contre celles de Danielle commencent à lâcher.Mardi, nous nous faisons jeter par un camping au doux nom de "Paradisio", je tairais le nom de la ville par pudeur. Par contre, merci au camping "Europa" qui nous accueille très gentiment à Viareggio, et ne nous fera même pas payer. Merci également à l'entraîneur de trotteurs d'à côté qui nous offrira gracieusement foin et aliments. Grazie a voi !

Souvent l'on nous donne spontanément des gâteaux, tomates, vino, etc.. cela nous aide moralement beaucoup car malgré les apparence, c'est par moment assez difficile. Mais la providence est là, et de cela nous en sommes témoins.

Le mot de Mirabelle :

"Et en plus c'est nous qui portons les bagages ! Au départ, ce devait être une petite promenade, tu parles ! 5 mois que je marche sans savoir pourquoi. Je leur donne encore jusqu'à la fin octobre et après je rentre à la maison, seule s'il le faut, et les bagages, ils les porteront eux-même. Au moins en Bretagne, j'ai de l'herbe verte, et vlan !"

Cette semaine, nous marchons vers Grossetto en passant par Cenaia, Crespina, Casciana Terme, et Santa Luce.

Bonne semaine à Tous !

Agrandir le plan

p.s. : Ils se reconnaîtront, nous pensons bien à vous et à vos intentions : Marie-Guilaine et Thierry de Nouâtre, frère Lionel de Solesme, Sylvie de Dinard, et à tous ceux qui marchent avec nous par la pensée.

2 commentaires:

Bernard a dit…

Bonjour à vous depuis Jérusalem: je continue à suivre votre pélerinage et vos "aventures" italiennes... Bravo et courage pour les dernières semaines. Si un peu de chaud soleil et de sécheresse vous font plaisir, je vous les offre dans ce message ! ! !
Je vois bien que la Providence vous accompagne à chaque instant et je comprends aussi vos moments de doute. C'est ainsi que le Seigneur nous façonne et nous fait grandir dans la foi .
Avec toutes mes amitiés, je porte vos prières au coeur de ce pays que Jésus a choisi pour venir nous enseigner et nous sauver.
Fraternellement,
Bernard

Jean-Marie a dit…

Que dire !!! je n'ai pas de mots... seule une prière d'action de grâces peut exprimer ce que je ressens. Je me permets de faire quelques pas avec vous en pensée et dans la prière.

Bon courage

Jean-Marie Rey (ancien retraitant de Tressaint)